Jacques Leprou, natif de Rouen, est le premier de notre patronyme venu en Nouvelle-France. En tout cas, il est le premier qui apparaît à la banque de données du PRDH : il abjure le protestantisme à Québec le 28 novembre 1665. Les huguenots étaient, comme on sait, interdits de séjour en Nouvelle-France. (Un certain Pierre Prou s’était engagé à St-Nazaire en 1653, mais il ne s’est finalement pas embarqué).

Jacques Prou épouse François Banse le 4 octobre 1667 à Québec. L’acte précise qu’il était originaire de St-Maclou, ville et diocèse de Rouen. Son épouse venait de St-Sauveur, une ville du diocèse de Rouen. Ils ont eu un garçon né le 6 octobre 1669 baptisé le 8 sous le nom de Jacques.

Acte de mariage de Jacques Leprou et Françoise Banse, 4 octobre 1667

Le 19 mars 1668, le père signe chez Rageot un contrat de « transport de travail » avec un nommé Louis Lamoureux. Ce contrat nous apprend que Jacques possède ou exploite une terre située à Bourg Royal, mais qu’il est tapissier à Québec.

Jacques engage un autre homme, Joseph Morage, un Portugais en avril 1669. Il conclut un marché d’ensemencement en octobre 1671 pour sa terre de Bourg Royal avec un dénommé Joseph Chorest. Deux jours plutôt, il a acheté de la nourriture chez Antoine Caddet.

Mais le 26 octobre 1672, son épouse Françoise Banse vend ladite terre à l’intendant Jean Talon par un contrat passé chez Becquet.

Après cette date, on perd la trace de la famille Prou-Banse. Sans doute, est-elle retournée en France. La chose est fréquente. On a estimé à 15 000 le nombre d’immigrants contre 10 000 qui sont repartis.

Un examen de ces actes notariaux pourrait nous révéler d’autres détails sur cette famille. L’invitation est faite à nos lecteurs.

Sources :

Programme de recherches en démographie historique, Univetsité de Montréal (en ligne).

Parchemin, banque de données notariales du Québec ancien (1626-1799), sous la direction d’Hélène Lafortune et de Normand Robert, Société de recherche historique Archiv-Histo, (en ligne) www.Archiv-Histo.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *