Charlesbourg – Ici s’établirent Jean-Baptiste Préaux dit Proulx et Catherine Fleury

Charlesbourg – Ici s’établirent Jean-Baptiste Préaux dit Proulx et Catherine Fleury

14 août 2016 0 Par Jean-Pierre Proulx

Église Saint-Charles-Borromée à Charlesbourg | Source: (Photo TC Media – Archives)

Jean-Baptiste Préaux, originaire de Vertou près de Nantes, épousa à Québec, le 2 mars 1699, Catherine Fleury, une Canadienne née à Sillery. Le couple s’est établi dans le rang St-Antoine dans la paroisse St-Charles de Charlesbourg sise au sud de Québec où sont nés leurs cinq enfants à compter de 1700 dont trois ont survécu.

Charlesbourg est un lieu historique très particulier du Québec parce que le centre de la seigneurie a été bâti en étoile à l’intérieur d’un carré. Cette configuration unique subsiste toujours et on y trouve, outre la remarquable église, d’ailleurs classée, et un moulin devenu musée, de magnifiques maisons patrimoniales.

Les trois enfants survivant de Jean-Baptiste Préaux et de Catherine Fleury, soit Jean-François, Clément et Marie sont curieusement devenus des Prou ou des Proulx en s’établissant sur l’île Montréal. Les actes de mariage des trois sont clairs à cet égard de même que les actes de baptêmes de leurs enfants. On peut faire l’hypothèse que les nouveaux Montréalais prononçaient leur nom « Prou » (analphabètes, ils ne savaient évidemment pas l’écrire). Les curés ont donc écrit Prou ou Proux! C’est une hypothèse, évidemment. Mais ce qui est remarquable, c’est que tous les curés qui, dans des paroisses différentes, ont marié ou baptisé ces personnes ont fait partout pareil.

Ces Proulx sont connus aussi sous le nom de Proulx dit Clément. On retrouve en effet pour la première fois ce surnom dans l’acte de mariage de Charles, fils de Jean-François le 27 octobre 1760 au Saut-aux-Récollets. Mais le curé a écrit Jean-François Clément dit Proux! Était-ce en l’honneur de son frère Clément?

Un des fils de Clément, Jean-Baptiste est désigné aussi sous le patronyme Clément Proux dans l’acte de baptême de son fils Antoine le 25 février 1768 à St-Geneviève. Il en va de même au baptême de Joseph-Amable, un autre de ses fils, mais cette fois sous le patronyme de Proux dit Clément!

La banque de données du PRDH compte quelque 130 actes de l’état civil jusqu’en 1850 où se trouvent accolés les patronymes Prou ou Proulx et Clément au nord de l’île de Montréal et dans la région de St-Eustache.